Pas de femmes parmi les apôtres…

C’est un fait: Jésus a choisi douze hommes pour « chasser toute maladie » et « proclamer que le royaume est proche » (Mt 10, 1 et 7); ou bien: « pour être avec lui » (Mc 3,14); ou encore, d’après Pierre, pour être les « témoins de la Résurrection » (Actes 1,22). Dans la finale de Matthieu, il les envoie en mission (Mt 28,16-20). Le grand « discours après la Cène » de Jean semble aussi s’adresser à ces Douze.
Pourtant ce sont des femmes qui ont vu les premières Jésus ressuscité, dans Matthieu, Marc et Jean (Mt 28,9 – Mc 16,9 – Jn 20,14) . Et de nombreuses femmes suivaient Jésus.

Il y a quelques années, Jean-Paul II a décrété qu’il était impossible pour l’Eglise d’ordonner des femmes, puisque le Seigneur ne l’avait pas fait; et que cela devait être tenu pour une vérité définitive (infaillible). Ce qui n’empêche pas un certain nombre de chrétiens connus d’affirmer le contraire (par exemple Timothy Radcliffe et aussi un évêque australien qui l’a payé de la perte de son poste).

De mon point de vue, si le Christ n’a pas mis de femmes parmi les apôtres, c’est parce qu’à son époque, pour une institution qui devait se répandre dans le monde entier, il était impensable qu’elle soit ici ou là dirigée par des femmes: donc c’est une question de convenance, de réalisme par rapport à l’époque romaine. Par contre les femmes étaient nombreuses autour de lui, ce qui était déjà rompre avec les usages: mais il était là, lui, le maître, pour imposer sa façon de voir. Après sa mort…, il ne serait plus là visiblement!

Deux problèmes différents sont liés, de fait, dans le sacerdoce actuel: la célébration de l’eucharistie, et l’autorité hiérarchique.
On pourrait imaginer une organisation de l’église où les fonctions soient distinctes, et où le « président » d’une communauté chrétienne ne soit pas un prêtre, ce dernier se centrant sur le spirituel. On pourrait imaginer aussi qu’il n’y ait pas de sacerdoce du tout: pas de « fonctionnaires du culte », mais dans nos assemblées du dimanche (ou de semaine)  un « président » qui change d’une fois sur l’autre: un des membres de l’assemblée, chargé de prononcer les paroles et de faire les gestes que le Christ nous a dit de faire en mémoire de lui.

Les questions de pouvoir sont au centre des difficultés actuelles. Je verrais très bien que des femmes deviennent prêtres, mais est-ce un but en soi? La vraie question, que les anglicans et certains protestants ont sans doute mieux réglée que nous, c’est le fonctionnement souple et égalitaire de l’ensemble de l’église: tous témoins, tous au service de la charité.

Et vous, qu’est-ce que vous en pensez?

Additif le 17.7: Un blog américain (Viola.org) publie aujourd’hui un texte qui va dans le même sens: il estime qu’il n’y a pas de distinction « leaders » / « fidèles » dans le Nouveau Testament…

Publicités

A propos Philippe Lestang

Auteur du livre "Le fait Jésus" (Actes Sud 2012) - http://www.plestang.com
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Pas de femmes parmi les apôtres…

  1. Jacotine dit :

    C’est drôle, cet après-midi, je pensais justement aux paroles de Jésus « faites ceci en mémoire de moi. » et je me disais aussi que rien ne dit qu’il soit nécessaire d’être ministre ordonné pour redire les paroles du Christ et refaire ses gestes… Je pensais aussi aux premiers chrétiens qui partageaient le pain… J’avais vite chassé cette pensée qui est si loin de ce qu’on m’a appris, et ce soir, je découvre ce billet… Curieux, non?

  2. Mike ze Web dit :

    Oui, pas de femmes parmi les apôtres : Vous croyez vraiment que Jésus n’a pas pensé s’adresser à nous aussi à travers les siècles ?!!
    Et vous ne croyez pas celui qui est le chef de l’Eglise !
    Voila bien le problème d’aujourd’hui, chacun se croit si intelligent qu’il veut définir sa vérité sur des sujets dont il n’est souvent même pas compétent.
    Il serait peut-être temps pour vous d’être un peu plus humble, sinon, l’aveuglement et l’orgueil vous conduiront loin du bon pasteur, et de l’Eglise.

  3. « L’aveuglement » que vous m’attribuez.. est aussi, chez d’autres, d’accepter tout ce que dit l’autorité actuelle, qui parfois est le contraire de ce que disait l’autorité d’hier. L’Eglise, ce n’est pas seulement le Pape. Votre violence montre que la question de suivre fidèlement ce que dit le Pape vous touche. Un peu de douceur ne ferait pas de mal. Et d’étude détaillée du Nouveau Testament.

  4. sourire dit :

    Paul ne faisait pas partie ‘des 12’ et pourtant …
    Dans le même ordre d’idée, que penser de la femme est apotre Junia(s) pour qui Paul a une grande considération ? (Romains 16) Ou encore de Phoebée, qui est ministre dans l’assemblée de sa maison ? (Il n’y a qu’un seul et unique mot grec traduit par ministre/serviteur/diacre et selon les versions, le mot serviteur est régulièrement utilisé ou au contraire le mot ministre.)

    Les 5 ministères d’Ephésiens 4:11 sont des dons de Dieu donnés aux humains (antropos en grec ) non pas aux hommes (humains de sexe male, aner en grec) …

    Dès 363, les ministères féminins ont été interdits et depuis, ‘on peine’ à enseigner sur ces différentes choses …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s