Qu’est-ce qu’être chrétien?

La question est parfois posée: qu’est-ce qu’être chrétien?
Et les réponses varient…
Je suis d’ailleurs frappé par le fait que l’on trouve chez les catholiques, à propos de cette question, une tendance qui est fréquente d’habitude surtout chez les évangéliques: à savoir de s’appuyer sur une phrase ou un passage particuliers de la Bible (du Nouveau Testament en l’occurrence), sans tenir compte d’autres phrases qui disent éventuellement des choses différentes voire contradictoires.

En la circonstance c’est de choisir une phrase ou un passage particulier, et de dire: « C’est cela être chrétien », ou « C’est agir comme cela qui fait qu’on est chrétien »…

Ainsi par exemple ce dimanche le prêtre nous propose le texte d’un auteur qui explique que le « signe distinctif des chrétiens », c’est de s’aimer les uns les autres (sur la base de l’évangile du 5° dimanche de Pâques, Jean 13,34).
Et il s’interroge: ceux qui sont baptisés, et qui depuis n’ont plus aucun contact avec l’église, sont-ils chrétiens?
On pourrait alors aller jusqu’à demander – à partir de ce critère de l’amour mutuel – si les personnes qui, dans le malheur ou la maladie, prient le Seigneur avec insistance dans la solitude, sont chrétiennes!

Non, vraiment, il me semble que « le critère », s’il doit y en avoir un, n’est pas celui-là.

Un hindouiste que je rencontrais hier me parlait d’Arnaud Desjardins et me disait qu’il avait toute sa vie appliqué l’enseignement de Jésus; c’est cela, me disait cet ami, être chrétien. Je lui ai répondu que pour ma part je suis loin d’appliquer complètement cet enseignement…

Un charismatique de son côté vous dira qu’être chrétien c’est accepter le travail de l’Esprit en soi, pour être peu à peu guidé par lui; pour que ce soit lui qui agisse à travers nous. Il ne s’agit donc pas principalement d’appliquer par nos propres forces un enseignement, mais de vivre en relation avec le tout autre.

Au total je propose donc une définition très simple, qui couvre tous les cas, y compris ceux des baptisés qui ont tout abandonné:

Un chrétien, c’est quelqu’un qui est en relation avec le Christ.

Je dis bien « le Christ », et non pas Jésus. Il s’agit de Dieu fait homme, et non pas simplement d’un homme admirable.
Cela couvre le cas de tous ceux qui prient; et aussi de ceux qui imitent l’homme Jésus sans exclure qu’il soit plus qu’un homme.
Cela comprend… tous les pécheurs que nous sommes, bien loin de nous aimer les uns les autres!

Et cela comprend tous les baptisés: le baptême, « mystérieusement » (c’est à dire d’une façon que nous ne connaissons pas), a créé une relation entre ceux qui l’ont reçu et le Christ. Relation qui demeure même s’ils ont quitté la foi.

Les chrétiens sont en relation avec le Christ de façons diverses: chacun selon son chemin, et selon l’étape où il en est de son itinéraire.

Publicités

A propos Philippe Lestang

Auteur du livre "Le fait Jésus" (Actes Sud 2012) - http://www.plestang.com
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s