Toujours sur le péché et Marie…

Je viens de lire un excellent article orthodoxe  (voir ici).

On y lit notamment ce qui suit:

L’Eglise orthodoxe croit que Marie est immaculée depuis sa conception mais dans le sens qu’elle n’a JAMAIS commis de péché PERSONNEL. Cependant Marie étant née de l’union charnelle de deux époux, donc, étant de la descendance d’Adam, elle a partagé notre nature déchue en naissant comme nous dans un corps mortel … et donc sous la loi du péché. Certes Marie a tenu ses pensées, son cœur et sa volonté dans la lumière du Seigneur et s’est gardée du péché mais cela par son propre combat contre le péché; ce n’était pas une espèce de divinité incapable de toute possibilité de péché. Par l’incarnation du Christ, le Saint Esprit a alors triomphé définitivement en Elle et par le OUI de Marie, non seulement, Dieu a racheté le genre humain déchu, mais a aussi scellé la Grâce en la Mère de Dieu. Ce OUI a marqué le consentement du genre humain à l’Œuvre salvatrice, le rétablissement de l’union à Dieu perdue par le péché d’Eve et d’Adam. Nous faisons la différence entre péché des origines, qui est le péché personnel d’Adam, et loi du péché qui est la condition humaine naissant dans un monde déchu avec toutes les conséquences du péché d’Adam (sollicitation à pécher, maladie, souffrance, mort…), et péchés personnels de chacun.

Dans l’Eglise catholique, ces notions n’ont pas du tout le même sens. Le dogme du péché originel, selon la théorie augustinienne, est défini davantage comme une souillure innée qui correspond à la concupiscence que tout être humain, de ce fait maudit, porte en lui dès sa conception. Partant de ce dogme purement propre à l’Eglise d’Occident (qui considère Saint Augustin comme le Père des Pères de l’Eglise), toutes les questions se sont posées concernant Marie: avait-elle la concupiscence en elle? Le dogme de l’Immaculée Conception en résulte. Mais les Orthodoxes posent alors une question fondamentale : si Jésus est né d’une mère ‘parfaite’, cela fausse complètement l’affirmation du Credo « s’est fait homme »; dès le départ il n’est pas comme nous!
Et ce n’est pas tout: selon le sens donné au dogme de l’Immaculée Conception, l’Eglise catholique considère Marie comme Eve AVANT la chute et donc non passible de mort, d’où le dogme qui suivit, celui de l’Assomption, passant complètement sous silence la Dormition « humaine » de la Mère de Dieu.

Intéressant, non ?

A propos Philippe Lestang

Auteur du livre "Le fait Jésus" (Actes Sud 2012) - http://www.plestang.com
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s