L’Ange du Seigneur

Quand le Premier Testament parle de l’Ange du Seigneur, c’est bien souvent le Seigneur lui-même dont il s’agit.

Exemple dans la Genèse, après qu’Abraham ait lié Isaac pour le sacrifier:

L’Ange de Yahvé appela une seconde fois Abraham du ciel et dit : Je jure par moi-même, parole de Yahvé : parce que tu as fait cela, que tu ne m’as pas refusé ton fils, ton unique, je te comblerai de bénédictions, je rendrai ta postérité aussi nombreuse que les étoiles du ciel et que le sable qui est sur le bord de la mer, et ta postérité conquerra la porte de ses ennemis. Par ta postérité se béniront toutes les nations de la terre, parce que tu m’as obéi. ( Genèse 22,15-18)

Noter que, après avoir appelé Abraham, l’ange dit: « Je le jure par moi-même » (..), et « Je te comblerai de bénédictions.. » etc.
Il est Dieu.

Les exemples sont assez nombreux dans le Premier Testament, et ce point est bien connu des biblistes; c’est pourquoi j’ai mis ce billet ici et non dans le blog « Bibliques« .

Un cas un peu différent, mais impressionnant d’un point de vue chrétien, est la rencontre au chêne de Mambré (Genèse 18), où se mélangent le singulier et le pluriel.

1. Le Seigneur apparut à Abraham (..).
Abraham leva les yeux et aperçut trois hommes debout non loin de lui. (..)  Il dit « Mon Seigneur, ne passe pas près de ton serviteur sans t’arrêter; je vais vous apporter à manger .. »
(..)
5. Ils répondirent: « Fais comme tu l’as dit ».

Puis, toujours dans le même récit:

9. Ils lui dirent: « Où est Sarah, ta femme? »
Abraham répondit: « Elle est dans la tente »
10 Le SEIGNEUR reprit: « Je dois revenir, au temps du renouveau, et alors Sarah ta femme aura un fils.

Ce sont bien les mêmes personnages qui parlent, mais tantôt au pluriel et tantôt au singulier.
Un ange? Trois anges? … DIEU !

Cette apparition de Dieu, sous forme de trois êtres qui parlent parfois au singulier, évoque évidemment pour les chrétiens la Sainte Trinité.

Additif: Il y a aussi, dans le Premier Testament comme dans le Nouveau, des anges, des « envoyés », qui sont bien distincts de Dieu: cf. p.ex. le livre de Tobit, ou l’Annonciation! 

Publicités

A propos Philippe Lestang

Auteur du livre "Le fait Jésus" (Actes Sud 2012) - http://www.plestang.com
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s